Namur, 16 août 2016

A propos de quelques révolutions industrielles … (3/3)

3. L’idée de Nouvelle Révolution industrielle au XXIème siècle

Après avoir analysé les dérives sémantiques du concept de Révolution industrielle, rappelé comment l’idée de changement sociétal s’est construite au travers de la Révolution machiniste, et envisagé la Révolution cognitive du XXème siècle, notre réflexion porte sur la place du numérique dans ces mutations…

Pour en savoir plus…

Namur, 11 août 2016

A propos de quelques révolutions industrielles … (2/3)

2. La Révolution cognitive entamée au XXème siècle

Au XXIème siècle, l’abus de l’utilisation du concept de révolution industrielle nous apparaît flagrant. Après la révolution numérique puis la même mutation que l’on nomme digitale, celle des imprimantes 3D, celle du Big Data – qui sont sans nul doute fondamentalement liées -, il est même jusqu’à l’exploration de Mars qui aurait déjà provoqué une nouvelle révolution industrielle…

Pour en savoir plus…

Namur, 8 août 2016

A propos de quelques révolutions industrielles … (1/3)

Les dérivations sémantiques du concept de Révolution industrielle

Le cycle de l’Extension de l’Université de Mons consacré aux Révolutions et piloté par la très dynamique professeure Anne Staquet, a été l’occasion de rappeler ce qu’est le concept de Révolution industrielle et de tenter de clarifier son usage contemporain.

Pour en savoir plus…

 

Liège, 3 juin 2016

Les perspectives d’une Wallonie autonome

Ce texte constitue la mise au net de mes notes du discours prononcé le 21 novembre 2015 au Parlement de Wallonie à l’occasion du 75ème anniversaire du mouvement Wallonie libre et du 70ème anniversaire du Congrès national wallon de 1945.

Pour en savoir plus…

Namur, 22 mai 2016

Prospective et développement territorial, Retour sur quelques ambiguïtés

Ce texte, publié à l’occasion des 50 ans du CREAT (UCL Louvain-la-Neuve), constitue l’occasion d’éclairer les rapports entre développement territorial,développement durable et prospective, en relevant l’importance de l’analyse des systèmes territoriaux d’innovation comme passage entre aménagement du territoire et développement territorial, ainsi que leur proximité avec la prospective. La contribution permet de mettre en évidence plusieurs ambiguïtés de la prospective, notamment son caractère normatif, et d’aborder quelques difficultés de la gouvernance territoriale en général et celle de la gouvernance wallonne en particulier, en se référant à la révision du SDER lors de la législature 2009-2014.

Pour en savoir plus…

Liège, 26 avril 2016

Une prospective des bassins dans l’interterritorialité wallonne

Envisager une prospective des bassins Enseignement qualifiant – Formation – Emploi (EFE) dans l’interterritorialité wallonne consiste moins à décrire un processus, des méthodes, et des manières de faire, que de s’interroger, dans un premier temps, sur ce qu’est la prospective d’un bassin d’enseignement EFE. Dans un deuxième temps, on regardera ce que signifie l’interterritorialité et, enfin, nous nous poserons la question du pourquoi : pourquoi vouloir – ou devoir – aujourd’hui se lancer dans une telle aventure ? De ces trois idées, pourront naître – ou pas – le désir, l’envie et la volonté, qui constituent les vrais moteurs de la prospective, et donc de l’action.

Pour en savoir plus….

Bruxelles, 17 avril 2016

 Quel avenir pour la démocratie européenne ?

Une conférence donnée à la Maison Losseau à Mons ce 14 avril 2016, sur la question du terrorisme, à l’initiative de la Haute Ecole provinciale du Hainaut Condorcet,  ainsi que l’analyse des trajectoires de la Wallonie 2016-2036, ce 16 avril, au Collège régional de Prospective, au Cercle de Wallonie à Namur, m’ont chaque fois donné l’occasion de faire référence à ce scénario élaboré en 2012. En fait, c’est la question de toute démocratie face au terrorisme qui y est abordée.

Pour en savoir plus…

Liège, 2 mars 2016

La Wallonie doit reprendre confiance !

Pour le numéro 129 (Février 2016, p. 51-53) de Wallonie,  la revue du Conseil économique et social de Wallonie, Nathalie Blanchart m’a demandé de réagir à la synthèse de « 65 ans d’histoire économique » qui y est publiée et de répondre, en toute franchise et avec une approche prospective, aux questions sur les leçons à tirer du passé et les perspectives de développement. On trouvera ici la version complète de l’entretien  du 3 février 2016, à laquelle la revue renvoie.

 

Pour en savoir plus…

 

Charleroi, 25 février 2016

Trajectoires prospectives de la Wallonie 2016-2036

Dès juillet 2015, le Professeur Giuseppe Pagano, qui coordonne le cycle UMONS-Université ouverte de Charleroi, intitulé “Où va la Wallonie ?” m’a demandé de traiter, le 25 février 2016, des trajectoires prospectives de la Wallonie (2016-2036), à la suite de plusieurs exposés sur le développement de la Région, et en préambule à un débat de clôture des partis politiques et de partenaires sociaux, le 17 mars 2016.

Pour en savoir plus…

Bruxelles, 13 janvier 2016

La SNCB nuit aux Wallons

« Bien sûr que les lignes de chemins de fer peuvent être scindées à Bruxelles ! »

« La SNCB nuit aux Wallons » Traduction de l’interview donnée par Philippe Destatte à Han Renard, dans Knack, 13 janvier 2016, p. 16-17.

Pour en savoir plus…

Paris, 11 décembre 2015

Le Front national est un parti fasciste

Appeler le Front national un parti d’extrême droite n’aide assurément pas à comprendre les raisons de son succès ni les ressorts de son positionnement politique. Certes, nombreux sont les observateurs qui sentent l’insuffisance de cette dénomination mais qui, faute de mieux, hésitent à en utiliser une autre.

Pour en savoir plus…

Olomouc (République tchèque), 29 octobre 2015

L’avenir du Développement durable : une vraie éthique de la responsabilité

L’honnêteté, qui génère la confiance, ou l’absence d’honnêteté, qui fait perdre cette confiance, me paraissent aujourd’hui au cœur de la problématique du développement durable. Et de son avenir. Je vais essayer de le montrer au travers de deux exemples, vécus personnellement, pour en tirer quelques principes et pistes concrètes.

Pour en savoir plus….

Liège, 11 octobre 2015

La Wallonie et la France, 70 ans après le coup de semonce de 1945

Soixante-dix ans après sa tenue à Liège, l’Alliance Wallonie-France a souhaité commémorer le Congrès national wallon des 20 et 21 octobre 1945. On trouvera ici le texte remis au net de mon intervention lors de cet événement du 11 octobre 2015 auquel les organisateurs m’avaient invité à parler de ce coup de semonce, hier, aujourd’hui et demain…

Pour en savoir plus…

Namur, 15 septembre 2015

La Wallonie, une gouvernance démocratique face à la crise

Lors de la journée très riche organisée le 11 septembre 2015 au Palais des Congrès de Namur sur les régions européennes face à la crise, j’ai nourri trois questions, trois enjeux qui me paraissent déterminants pour la Wallonie :

– comment assumer la responsabilité collective du développement régional ?

– comment réactiver le redressement de la Wallonie ?

– comment donner davantage de cohérence institutionnelle à notre région ?

Pour en savoir plus….

Mons, 24 juin 2015

L’économie wallonne : les voies d’une transformation accélérée

Ce texte constitue la mise au net de la conférence que j’ai présentée le 3 novembre 2014 à l’Université de Mons dans le cadre du Forum financier de la Banque nationale de Belgique. Il s’articule en trois temps. Le premier pour rappeler que, si nous sommes bien sortis du déclin, la situation de la Wallonie appelle une transformation accélérée. Le deuxième pour évoquer quelles pourraient être, selon moi, quelques-unes des voies de cette transformation. La troisième pour conclure sur l’idée d’une nouvelle bifurcation.

Pour en savoir plus…

Heinsch, 10 juin 2015

Valoriser la localisation de la province de Luxembourg dans la Grande Région

Le séminaire organisé par l’intercommunale IDELUX à Heinsch (Arlon), le 10 juin 2015, avait pour objectif d’aborder la question des retombées de la métropole luxembourgeoise pour le développement économique du territoire et de s’interroger sur le positionnement stratégique des institutions qui œuvrent dans ou pour la province du Luxembourg wallon. Cette réflexion intitulée Comment tirer parti de la localisation de la province de Luxembourg dans l’Aire métropolitaine de Luxembourg ? se voulait très opérationnelle, d’autant que la future programmation INTERREG Grande Région, présentée rapidement par Alexandre Petit (IDELUX), constitue – comme il l’a illustré – un cadre structurant dont les moyens appellent à mettre en œuvre des projets concrets.

Pour en savoir plus…

Namur, 28 mai 2015

Liège, au cœur de la reconversion industrielle wallonne

Acteur majeur du redéploiement de la Wallonie par la vigueur de ses forces vives, le dynamisme de ses outils wallons (SOGEPA, SRIW, SPAQuE, pôles de compétitivité en particulier Mecatech et Logistics in Wallonia, etc.) et spécifiquement liégeois (Université de Liège, GRE-Liège, SPI, Meusinvest, Liège-Métropole, Ville de Liège, AREBS, etc.), le bassin liégeois est certainement à une bifurcation, c’est-à-dire ce moment où, plusieurs voies étant possibles, il s’agit de choisir la meilleure. La Wallonie toute entière pourrait aussi, à son niveau, s’inspirer de cette capacité qu’ont les territoires de se rassembler et de co-construire, à partir de tous les acteurs, un projet commun de reconversion.

Pour en savoir plus…

Namur, 24 mai 2015

La prospective en Wallonie, réalisations concrètes et occasions manquées

Ce texte trouve son origine dans l’intervention que j’ai faite lors du colloque de la Société wallonne de l’Évaluation et de la Prospective (SWEP), organisé à Louvain-la-Neuve, le 15 mai 2014. Sous le titre « L’évaluation et la prospective en Wallonie et à Bruxelles : trop de consensus, pas assez de controverses ! », la SWEP regrettait que les contraintes budgétaires et les modes de gouvernance ont souvent davantage privilégié la réflexion à court terme que le choix de modèles de transition inscrits dans le long terme. Malgré la qualité parfois remarquable des démarches initiées, l’appropriation régionale est faible et le lien à l’action, invisible [1]. Une occasion de dresser, sans fard ni pommade, un bilan des réalisations concrètes et des occasions manquées dans le domaine de la prospective régionale en Wallonie, du point de vue qui est le mien, c’est-à-dire la direction de l’Institut Destrée.

Pour en savoir plus…

Mons, 12 mai 2015

Le Cœur du Hainaut, un territoire en transformation

Transitions et reconversions dans le Cœur du Hainaut depuis la Révolution industrielle (5)

Trois transitions sociétales ont structuré le Cœur du Hainaut du XIXème au XXIème siècles :  d’abord, la Révolution industrielle, ensuite la transition vers le développement durable et enfin, la Révolution cognitive que nous vivons actuellement. Ce texte constitue la conclusion de l’analyse intitulée Transitions et reconversions dans le Cœur du Hainaut depuis la Révolution industrielle, qui a fait l’objet d’une communication au colloque de la Société des Sciences, des Arts et des Lettres du Hainaut, le 28 mars 2015, à la Faculté polytechnique de Mons.

Pour en savoir plus…

Mons, 7 mai 2015

Transitions et reconversions dans le Cœur du Hainaut depuis la Révolution industrielle (4)

Trois transitions sociétales ont structuré le Cœur du Hainaut du XIXème au XXIème siècle :  d’abord, la Révolution industrielle, ensuite la transition vers le développement durable et enfin, la Révolution cognitive que nous connaissons actuellement et que j’envisage ici.

Pour en savoir plus….

Mons, 6 mai 2015

Transitions et reconversions dans le Cœur du Hainaut depuis la Révolution industrielle (3)

Dans un premier papier précédent, j’ai indiqué que le Cœur du Hainaut, c’est-à-dire les vingt-cinq communes de la zone d’action de l’Intercommunale wallonne IDEA sur l’espace Mons-Borinage-Centre-La Louvière, semblait constituer un espace pertinent pour analyser les transitions sociétales. Ces mutations sont au nombre de trois : d’abord, la Révolution industrielle, que j’ai abordée dans un deuxième texte, ensuite, la Révolution cognitive que nous connaissons actuellement et, enfin, la transition vers le développement durable qui accompagne cette dernière mutation. C’est cette transformation que j’envisage ici, en l’appliquant à l’évolution de ce territoire.

Pour en savoir plus….

Mons, 3 mai 2015

Transitions et reconversions dans le Cœur du Hainaut depuis la Révolution industrielle (2)

Dans un premier papier introductif, j’ai indiqué que le Cœur du Hainaut, c’est-à-dire les vingt-cinq communes de la zone d’action de l’Intercommunale wallonne IDEA sur l’espace Mons-Borinage-Centre-La Louvière, semblait constituer un espace pertinent pour analyser les transitions sociétales, comme le fut la Révolution industrielle qui s’est effectuée dans nos pays, de 1700 à 1850 environ. Ces mutations sont au nombre de trois : d’abord, la Révolution industrielle déjà mentionnée, ensuite, la Révolution cognitive que nous connaissons actuellement et, enfin, la transition vers le développement durable qui accompagne cette dernière mutation. Je les vois comme les trois composantes du Nouveau Paradigme industriel qui est à la fois notre héritage et le moment dans lequel nous vivons et vivrons encore pendant un siècle ou davantage. Je les aborderai successivement.

Pour en savoir plus….

Mons, 29 avril 2015

Transitions et reconversions dans le Cœur du Hainaut depuis la Révolution industrielle (1)

Dire que la situation économique du Hainaut est difficile et que l’évolution sur le long terme est inquiétante sont des truismes qui transcendent les trois siècles que nous envisageons à l’occasion de cette réflexion inscrite dans le cadre de Mons 2015. Un des berceaux wallons de la Révolution industrielle du XIXe siècle, le Cœur du Hainaut est surtout terre de mutations et de changements, donc de transitions. Dans le prolongement des facultés universitaires et de leurs départements, en évolution constante, des instituts de recherche ont été mis en place ou renforcés avec l’appui des fonds structurels européens et de la Région wallonne : INISMA, CERTECH, MULTITEL, MATERIA NOVA, notamment. Par les mutations technologiques dont ces instituts sont porteurs, et par leur irradiation sur le terrain économique, ils contribuent à un changement de paradigme sociétal dans l’espace des vingt-cinq communes dynamisées par l’intercommunale IDEA. Cette dernière est d’ailleurs l’épicentre de la transformation, portée par une prospective à l’horizon 2025 et le projet Cœur du Hainaut, centre d’Énergies, qui a identifié les cinq pôles de son redéploiement : Économie culturelle, créative et technologique, Matériaux et recyclage (en ce compris l’économie circulaire et l’écologie industrielle), Environnement et énergie, Risques transdisciplinaires, et Business Development

Pour en savoir plus…

Namur, 16 mars 2015

Quelle désindustrialisation pour quelles mutations industrielles ? (3)

Dans mes deux contributions précédentes, j’ai essayé de montrer cette forme de mythe qui consistait à considérer que, toute occupée à valoriser la société de la connaissance depuis les années 1990, la Commission européenne aurait cependant négligé les politiques industrielles. J’ai aussi tenté de montrer que, dans son dialogue avec le Conseil et les États membres, la Commission avait fait évoluer son rapport à la désindustrialisation de l’Europe, notamment sous les effets de la crise de 2007-2008 sur la compétitivité européenne. Dans ce cadre, 2012 constitue certainement un tournant et 2014 une accélération au travers de l’idée de renaissance industrielle européenne. Cette troisième partie comprend une large discussion qui interroge la politique industrielle européenne depuis de début des années 1990.

Pour en savoir plus…

Namur, 15 mars 2015

Quelle désindustrialisation pour quelles mutations industrielles ? (2)

Dans un premier article sous ce même intitulé, nous rappelions qu’un nouveau récit se développait autour de l’industrie qui vivait des mutations au croisement du numérique et de l’écologie. Ce deuxième article permet de voir comment la Commission a répondu aux appels des chefs d’États européens et a distingué entre désindustrialisation séculaire et absiolue (2003) avant de fixer en 2012, sous l’effet de la crise mondiale,  un objectif clair de 20% du PIB produit par l’industrie européenne à l’horizon 2020.

Pour en savoir plus…

Namur, 11 mars 2015

Quelle désindustrialisation pour quelles mutations industrielles ? (1)

Désindustrialisation, réindustrialisation, mutations industrielles, renaissance de l’industrie : depuis le milieu des années 2000, les territoires, les États, les continents du vieux monde atlantique résonnent de ces leitmotive porteurs d’inquiétantes rumeurs associées aux discours déclinistes, à la perte des capacités commerciales et à l’effondrement des marchés.

Pour en savoir plus…

Namur, 28 février 2015

Réminiscence d’hiver : Pour une prospective de la politique du rail en Wallonie

La décision de la SNCB et du Gouvernement fédéral, ce 27 février 2015, de suspendre – contre l’avis du Gouvernement wallon – le TGV dans sa connexion avec Paris par Namur, Charleroi et Mons (dorsale wallonne) constitue une nouvelle occasion de s’interroger sur l’anticipation de la mobilité ferroviaire en Wallonie ainsi qu’entre la Wallonie et les Régions européennes. En 2005, je publiais, à l’initiative de Luc Maréchal, Inspecteur général au Service public de Wallonie (DGO4), un plaidoyer pour une prospective du rail en Wallonie. Ce texte a été édité sous forme de note de recherche sur le site du SDER le 28 septembre 2005, puis dans les Cahiers de l’Urbanisme en décembre de la même année. Au fond, le plus grand mérite de ce papier est d’avoir été écrit voici presque dix ans. Ce n’était pas le seul, bien entendu. Réminiscence d’hiver…

Pour en savoir plus…

Namur, 19 janvier 2015

Quatre principes d’action pour concrétiser l’économie circulaire

Penser l’économie circulaire, c’est penser transversalement, a dit avec raison le président du Comité exécutif du GRE et industriel reconnu Jacques Pélerin. Je vais ici me limiter à aborder quatre transversalités qui ont, parmi d’autres, traversé les préoccupations de la journée du 19 janvier 2015 que Deloitte, Wallonie Développement et l’Institut Destrée ont consacré à « L’Economie circulaire : le passage à l’acte« , àl’occasion de la présentation du guide méthodologique réalisé par l’ADEME.

Pour en savoir plus…

Namur, 31 décembre 2014

Cinq défis de long-terme pour rencontrer le Nouveau Paradigme industriel

Le Nouveau Paradigme industriel du XXIème siècle constitue la conjonction de trois mouvements, intimement imbriqués, dont deux se superposent historiquement et progressivement l’un à l’autre. Ce nouveau modèle est porteur d’au moins cinq défis de long terme que, suivant mon habitude, j’ai formulé sous forme de questions, afin d’y appeler des réponses aussi concrètes que possible.

Pour en savoir plus…

Namur, 30 décembre 2014

Réminiscence d’hiver… La mise en place de la Nouvelle Économie

Depuis quelques mois l’idée de Nouvelle Économie, d’Économie digitale, d’Économie numérique, revient au devant de la scène politico-médiatique. Tantôt encensée comme « la » nouvelle réponse à la pseudo-crise conjoncturelle, tantôt base d’une nouvelle révolution industrielle en construction, fondée sur l’internet des objets et l’imprimante 3D, tantôt enfin fustigée comme écran qui aurait empêché depuis vingt ans la nécessaire réindustrialisation de l’Europe ou de la France. On y reviendra sous peu dans la deuxième partie de mon analyse sur Le Nouveau Paradigme industriel. En attendant, je ne résiste pas à vous rappeler un texte d’avril 2002, écrit dans le cadre de l’analyse des tendances de la Mission Prospective Wallonie 21. Résurgence d’hiver…

Pour en savoir plus…

Namur, 27 novembre 2014

Prospective, société et décision publique en Wallonie

C’est au travers de quatre interrogations que je propose d’aborder la problématique des rapports entre la prospective, la société et la décision publique en Wallonie :

– en quoi la prospective est-elle utile ?

– pourquoi la confrontation avec le Nord-Pas-de-Calais est-il si stimulante ?

– où voulons-nous aller ensemble ?

– comment faire atterrir les travaux entamés par le Collège régional de Prospective de Wallonie ?

Pour en savoir plus…

Hour-en-Famenne, 8 novembre 2014

 Bruxelles : oser être métis

Invités par Eddy Caekelberghs à la RTBF radio, ce 27 octobre 2014, pour parler de la Belgique, de ses institutions et de son identité, Hervé Hasquin et Marc Uyttendaele évoquent tout à coup Jules Destrée qui, pour le constitutionnaliste, serait un personnage moins honorable qu’il n’y paraît, notamment à cause des considérations de l’avocat carolorégien – sorti de l’ULB, membre du Barreau de Bruxelles et collaborateur au Soir – à l’égard des Bruxellois. Le Secrétaire perpétuel de l’Académie royale se laisse alors aller à affirmer que Destrée appelait les Bruxellois « des métèques », ce que le Professeur Uyttendaele confirme gaiement. L’intelligence et la notoriété des élites leur permettent-elles de dire n’importe quoi ? A ma connaissance, Jules Destrée n’a jamais utilisé ce terme à l’égard des Bruxellois. Un coup d’œil au Dictionnaire Robert (2008) permet de confirmer que métèque est une injure raciste tandis que le mot métis, employé par Destrée dans La Lettre au roi, a un sens précis. J’avais, à ce sujet, écrit un petit papier à la demande de la revue Politique, qui l’avait publié en octobre-novembre 1998, p. 40-42. Je vous le livre car… teveel is te veel…. Que cela ne vous empêche pas de vous interroger sur les raisons réelles pour lesquelles certains passent leur temps à salir la mémoire du député de Charleroi…

En savoir plus…

Munich, 1st November 2014

Businesses, regions and cities: cradles of the circular economy

Munich, 1st November 2014

In a paper called The circular economy: producing more with less, published on my blog on 26 August 2014, I had the opportunity to offer a definition of the circular economy, to trace the concept’s progress internationally since the 1970s, and then to touch on the practices which, according to the French environmental agency ADEME in particular, underpin such an economy: eco-design, industrial ecology, the economy of functionality, re-use, repair, reutilisation and recycling [1]. Finally, I contended that, besides the key principles of sustainable development to which the circular economy contributes, to become part of this process meant supporting policies which, from the global to the local, become increasingly concrete as and when they get closer to companies. This is what I will try to show in this new presentation.

Read more…

Namur, 19 octobre 2014

Le Nouveau Paradigme industriel : une grille de lecture

 Il est classique, surtout en période de difficultés ou de tensions économiques d’entendre dire ou de lire que la crise n’est pas conjoncturelle mais qu’elle constitue une transformation de structure de l’économie ou de la société. On évoque alors le changement de paradigme.

Tenter d’identifier aussi clairement que possible le nouveau paradigme industriel dans lequel nous nous dirigerions impose tout d’abord d’expliquer les trois mots qui composent ce concept.

Pour en savoir plus…

Brussels, September 24, 2014

The New Industrial Paradigm

It is commonplace, especially in times of economic difficulty or tensions, to hear it said or read that the crisis is not cyclical, but represents a structural transformation of the economy or society. What is being referred to is a paradigm shift.

An attempt at the clearest possible identification of the « new industrial paradigm » towards which we are said to be moving first of all requires an explanation of the three words of which the term is composed.

Read more…

Namur, 16 septembre 2014

Cinq enjeux majeurs pour la législature wallonne

Un projet pour la Wallonie, c’est l’exigence partagée de plus de démocratie et d’un meilleur développement, a-t-on souvent souligné. Pour y parvenir en 2014, il s’agit de répondre à des enjeux dont le niveau de priorité est souvent variable en fonction des acteurs mais aussi des moments, les processus de dramatisation leur échappant parfois. En se basant sur les travaux menés par le Collège régional de Prospective de Wallonie depuis 2011, notamment la réflexion prospective Wallonie 2030, on pourrait retenir cinq enjeux majeurs pour la nouvelle législature wallonne 2014-2019. Nous les intitulerons création et croissance des entreprises, adéquation de la formation au développement régional, refondation de la fonction publique, trajectoire budgétaire, articulation des territoires au projet régional. Autant de questions pour le gouvernement Magnette-Prévot.

Pour en savoir plus…

Namur, August 26, 2014

The circular economy: producing more with less

A circular economy is understood as being an economy that helps achieve the aims of sustainable development by devising processes and technologies such as to replace a so-called linear growth model – involving excessive consumption of resources (raw materials, energy, water, real estate) and excessive waste production – with a model of ecosystemic development that is parsimonious in its extraction of natural resources and is characterised by low levels of waste, but which results in equivalent or even increased performance.

To Read more…

Arolla, 4 août 2014

Entre peur et confiance : le modèle des comportements wallons

 Dans ses travaux menés depuis 2004, le Collège régional de Prospective de Wallonie a  jugée l’étude du système de valeurs essentielle à la compréhension des enjeux économiques et sociaux ainsi qu’à l’analyse du changement social. L’idée qui y a été retenue, c’est que, pour passer à l’action, il faut d’abord agir sur les mentalités : on ne peut travailler au développement économique de la Wallonie sans prendre en compte ses habitants, individuellement et collectivement. Il s’agit de se poser la question des valeurs collectives auxquelles on adhère, et de les confronter à l’aune du changement que l’on veut induire.

Pour en savoir plus…

Namur, 25 juillet 2014

Les entreprises et les territoires, berceaux de l’économie circulaire

Dans un premier article intitulé L’économie circulaire : produire plus avec moins, publié sur ce blog le 1er juin 2014, j’ai eu l’occasion de donner une définition de l’économie circulaire, d’en rappeler la trajectoire depuis les années 1970, au niveau international, puis d’évoquer les pratiques qui, notamment selon l’ADEME, la fondent : éco-conception, écologie industrielle, économie de la fonctionnalité, réemploi, réparation, réutilisation, recyclage. Enfin, j’ai affirmé qu’au delà des grands principes de développement durable auxquels l’économie circulaire contribue, s’inscrire dans sa dynamique c’était porter des politiques qui, du global au local, deviennent de plus en plus concrètes au fur et à mesure qu’elles se rapprochent des entreprises. C’est ce que j’ai essayé de montrer dans ce deuxième papier, complémentaire du premier.

Pour en savoir plus…

Namur, 20 juillet 2014

Un gouvernement wallon pour les 40 ans de la Région (1974-2014)

Le 22 juillet 2014 s’inscrira probablement dans l’histoire comme la mise en place d’un nouveau gouvernement wallon dans le cadre d’une réforme de l’État à mettre en œuvre et dans un environnement budgétaire difficile. Ce contexte favorisera, on peut l’espérer, la créativité et le volontarisme de ceux qui devront servir – comme disent les Américains.

On oublie néanmoins que cette veille de fête fédérale belge fut, voici 40 ans, le samedi 20 juillet 1974, la date du vote, à la Chambre, après le Sénat, du projet de loi visant la création des institutions préparatoires à la régionalisation, la fameuse loi Perin-Vandekerckhove. Un premier exécutif, présidé par le social-chrétien Alfred Califice, allait se constituer. L’exercice alors n’était pas moins difficile qu’aujourd’hui.

Pour en savoir plus…

Namur, 14 juillet 2014

Le (con)fédéralisme en Belgique n’est pas un problème, c’est une solution

Pour répondre aux questions concernant l’évolution du fédéralisme en Belgique ainsi que sa pertinence pour faire face aux tensions entre les populations qui composent la Belgique, je pense nécessaire d’aborder la question de l’ambiguïté. Cette idée est évidemment centrale puisqu’elle détermine la manière dont on comprend les mots, les concepts, les idées qui, naturellement ou historiquement, ont leur vie propre et donc évoluent et se transforment. L’ambiguïté est la capacité des mots de se charger de plusieurs interprétations et donc de plusieurs sens possibles. L’ambiguïté crée de l’incertitude. Si elle porte sur des variables déterminantes, elle est de nature à déstabiliser la compréhension du système et à vicier le dialogue, voire à le rendre impossible tant qu’elle subsiste.

Pour en savoir plus…

Namur, 7 juillet 2014

Vers une nouvelle génération administrative en Wallonie

 Ce texte constitue une mise au net, un peu développée, de l’intervention faite en clôture de la journée d’étude organisée par Mielabelo et l’Institut Destrée sur L’excellence opérationnelle dans les services publics, Palais des congrès de Namur, 11 juin 2014.

Pour en savoir plus…

Namur, 22 juin 2014

La Fédération Wallonie-Bruxelles : tendre la main ou tourner le dos à la Flandre ?

Parlant de fédération et de culture, la vraie question nous paraît celle-ci : peut-on aujourd’hui concevoir, du côté wallon et du côté bruxellois un nouveau fédéralisme qui fasse fi de la Flandre, et finalement, lui tourne volontairement le dos ?

Pour en savoir plus…

Brussels, June 19, 2014

(Con)federalism in Belgium is not a problem, it’s a solution

This text is the fair copy of my paper prepared before and during the conference organised by Philippe Van Parijs, Paul De Grauwe and Kris Deschouwer at the University Foundation: (Con)federalism: cure or curse, Rethinking Belgium’s institutions in the European Context, 11th public event of the Re-Bel initiative, Brussels,19 June 2014.

Read more…

Hour-en-Famenne, 9 juin 2014

Songe d’un tondeur solitaire : une roadmap pour les pilotes de la Région Wallonie ?

Les deux bras bien arc-boutés au cadre de la tondeuse, je me suis forcé à penser à la mission qui attendait les formateurs du prochain gouvernement wallon. Si, à l’issue de ma tonte, j’avais quelques propos à leur tenir, quels seraient-ils ? Que ferais-je si j’étais moi-même pilote de la Région Wallonie ? J’ai d’abord chassé cette pensée me disant que les leaders politiques n’avaient rien à entendre de moi. Et puis, je me suis dit qu’on ne jugeait pas le coiffeur aux propos tenus pendant la tonte mais plutôt à la qualité de la coiffure. Je me suis donc appliqué à la double tâche : une pelouse rigoureusement soignée – que ma compagne a d’ailleurs saluée depuis – et sept propositions pour construire un programme pour le Gouvernement wallon et son administration.

Pour en savoir plus …
Namur, 1er juin 2014

L’économie circulaire : produire plus avec moins

Ce texte évoque une économie qui contribue aux finalités du développement durable en élaborant des processus et des technologies tels qu’elle substitue à un modèle de croissance dit linéaire, trop consommateur de ressources et trop producteur de déchets, un modèle de développement écosystémique, parcimonieux en prélèvements naturels, pauvre en résidus, mais à la performance équivalente voire accrue. Cette analyse établit en outre les pratiques qui fondent l’économie circulaire et les intègre : l’éco-conception, l’écologie industrielle, l’économie de la fonctionnalité, le réemploi, la réparation, la réutilisation ainsi que le recyclage.

Pour en savoir plus…

Namur, May 9, 2014

Territorial Innovation Systems for the benefit of businesses

In most regions that are undergoing industrial restructuring, despite the benefit of considerable care and attention from the major players and undoubted strengths, many business leaders and not a few leading academics display a certain scepticism in their day-to-day approach that is in stark contrast with the collective ambition to bring about regeneration locally. Much of the effort focuses on links, synergies and interfaces between research and industry, yet the issue of channels for the distribution and integration of innovation remains sensitive. We know that the tools exist, that they are available and often effective, but we do not really see them…

Read more…

Namur, le 4 mai 2014

Quatre portes à ouvrir pour optimiser l’action publique

 La contraction annoncée des finances publiques constitue aujourd’hui un enjeu majeur pour de nombreux territoires et régions. Les mois qui viennent en France et ceux qui suivront le 25 mai 2014 en Wallonie vont probablement imposer un tournant majeur dans les politiques publiques. Le risque est grand de voir les dépenses faire l’objet de logiques de pure rationalisation plutôt que d’optimisation stratégique. Certes, ces deux volontés visent l’efficience, l’efficacité à un coût optimal. Mais la première consiste trop souvent à utiliser des procédures de calcul économique et d’organisation du travail pour limiter linéairement et drastiquement les dépenses publiques et donc, souvent, la qualité des services. La seconde, l’optimisation stratégique, tend à créer les meilleures conditions de fonctionnement des services pour atteindre les finalités de l’action publique ainsi que les objectifs stratégiques et opérationnels qui y sont liés.

 La nuance est plus qu’importante : elle est fondamentale. Notre préférence va, sans aucun doute, à la seconde.

En savoir plus…

Namur, le 14 avril 2014

L’Université de Wallonie pour pousser jusqu’au bout la logique de mutualisation

Dix ans après son mémorandum de mars 2004 et près de quatre ans après celui de juillet 2010, le Conseil des Recteurs des Universités francophones de Belgique a publié un nouveau texte de ce type en se plaignant du définancement des universités wallonnes et bruxelloises qui doivent faire face à des conditions de plus en plus difficiles pour assumer leurs trois missions que sont l’enseignement, la recherche ainsi que le service rendu à la société. On pourrait croire qu’un mémorandum de ce genre fait partie de la liturgie préélectorale classique des institutions qui veulent obtenir ou accroître leur part du gâteau de moyens publics. Il s’agit de bien davantage. Ces revendications viennent en effet à la suite d’années d’hésitations politiques, de réticences administratives et même d’affrontements entre établissements pour réformer structurellement l’enseignement supérieur.

En savoir plus…

Mons, le 28 mars 2014

La Province au cœur du débat sur les territoires

Ce texte constitue la remise au net d’un exposé présenté en clôture du colloque Terrains, territoires, territorialités : la Province au cœur du débat ?, organisé à la salle académique de l’Université de Mons par le Collège provincial du Hainaut et l’Université de Mons, le 28 mars 2014. Il veut notamment poser de manière directe la question de l’avenir de l’institution provinciale dans la dynamique des territoires infrarégionaux en Wallonie.

En savoir plus…

Mons, le 19 mars 2014

Mais quel est donc le « couillon » qui a inventé les bassins de vie ? 2. Des espaces d’action

Mons, le 19 mars 2014

Les bassins de vie sont des couillonnades qui ne reposent sur rien : je ne veux pas savoir qui les a inventés ! Cette jolie formule de Hervé Hasquin, concluait, nous l’avons écrit, un fort brillant discours prononcé à l’Université de Mons le 24 février dernier, lors de la soirée inaugurale de la réflexion lancée par le Collège provincial du Hainaut et l’UMons sur les territoires en Wallonie, ainsi que sur la place de la province dans la gouvernance supralocale. Si la formule est, disons, emportée, la question apparaît pertinente : quel est donc le couillon qui a inventé les bassins de vie ?

Dans un premier texte, nous avons abordé quelques origines des bassins de vie comme espaces d’observation. Nous nous penchons ici davantage sur les espaces d’action, en nous reposant la même question puis en tentant une conclusion très provisoire.

En savoir plus…

Mons, le 18 mars 2014

Mais quel est donc le couillon qui a inventé les bassins de vie ? 1. Des espaces d’observation

Les bassins de vie sont des couillonnades qui ne reposent sur rien : je ne veux pas savoir qui les a inventés ! Cette jolie formule de Hervé Hasquin, secrétaire perpétuel de l’Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique, ancien ministre-président de la Communauté française, vaut assurément son pesant de plans de secteurs. Il s’agissait de la conclusion d’un fort brillant discours prononcé à la salle académique de la Faculté Warocqué, le 24 février dernier, lors de la soirée inaugurale de la réflexion lancée par le Collège provincial du Hainaut et l’Université de Mons sur les territoires en Wallonie ainsi que sur la place de la province dans la gouvernance supralocale.

Si la formule est, disons, emportée, la question est assurément pertinente : quel est donc le couillon qui a inventé les bassins de vie ?

Pour en savoir plus…

Hour-en-Famenne, le 16 février 2014

Les conditions d’un redéploiement de la Wallonie

 C’est un message salutaire que celui qui consiste à vouloir inscrire le redéploiement d’une région dans des politiques de long terme, en montrant qu’une telle transformation ne pourra être que profonde, systémique et volontariste. Giuseppe Pagano, brillant économiste, vice-recteur au développement institutionnel et régional de l’Université de Mons, et Vincent Reuter, administrateur délégué de l’Union wallonne des Entreprises, s’y sont attelés ce 11 février 2013 lors d’une belle soirée organisée à l’Université de Namur par le Forum financier (FOFI) de la Banque nationale. Cette rencontre faisait d’ailleurs suite à une première du genre tenue à Liège le 19 décembre 2013 sur la même question de savoir si les plans stratégiques du gouvernement wallon (Horizon 2022) et de l’UWE (Ambition 2020) sont convergents et/ou complémentaires.

Pour en savoir plus…

Namur, February 2, 2014

From anticipation to action: an essential foresight path for businesses and organisations

The lesson taught by Michel Godet’s famous Greek triangle is that the transition from anticipation to strategic action cannot occur without the insight, mobilisation and appropriation of the foresight process by the parties involved.

Anticipation, appropriation and action are key concepts that businesses and organisations attentive to strategic thinking, and thus to foresight, would do well to keep in mind.

Read more…

Dunkerque, le 30 janvier 2014

Transition énergétique et « stratégies subversives »

Le contexte de la préparation de la loi sur la transition énergétique de la France, qui fait suite à un très stimulant débat national, a donné aux quinzième Assises de l’énergie des collectivités territoriales, organisées par la Communauté urbaine de Dunkerque en collaboration étroite avec Energy Cities, un caractère assurément très politique.

Mon intervention sur ce sujet est balisée par sept convictions.

Pour en savoir plus…

Namur, le 21 janvier 2014

Les mots pour le dire : SDER et autres SRADDT…

Au moment où communes et acteurs wallons se penchent sur le Schéma de Développement de l’Espace régional wallon (SDER), il me semble utile de revenir sur l’importance des mots utilisés pour parler du développement territorial. Plus encore que la pauvreté conceptuelle, le risque majeur qui guette à la fois le chercheur et l’acteur n’est-il pas en effet l’ambiguïté, c’est-à-dire l’expression équivoque qui, parce qu’elle présente plusieurs sens possibles, débouche sur l’incertitude de l’interprétation.

Pour en savoir plus…

Hour-en-Famenne, le 31 décembre 2013

De l’anticipation à l’action, un chemin prospectif essentiel pour les entreprises et les organisations

Le Triangle grec, fameux schéma pédagogique du prospectiviste Michel Godet, met en évidence et en interrelation trois composantes essentielles de l’attitude et du processus de la prospective : l’anticipation que favorise la réflexion prospective, l’appropriation intellectuelle et affective des enjeux et des réponses à y apporter, la volonté stratégique qui se décline en action collective et adéquate. La leçon enseignée par Michel Godet est que le passage de l’anticipation à l’acte stratégique ne peut se passer du sens, de la mobilisation et de l’appropriation du processus prospectif par les parties prenantes.

Anticipation, appropriation et action sont des concepts-clefs que les entreprises et les organisations attentives à l’intelligence stratégique, et donc à la prospective, ont intérêt à avoir à l’esprit.

Pour en savoir plus…
Hour-en-Famenne, le 26 décembre 2013
 

Réminiscence d’hiver (1)

Retour sur 1830 : méprises et ambiguïtés d’une révolution

Les échanges sur Facebook à l’initiative de José Fontaine, qui font suite à la publication d’un article du CRISP relatif aux fêtes nationales des entités fédérées belges, m’incitent à rappeler ce papier écrit en septembre 2010 à l’occasion d’un colloque du Parlement de la Communauté française concernant la Révolution belge de 1830. J’y plaidais pour la prudence à propos des conclusions de John W. Rooney au sujet de l’origine des combattants sur les barricades bruxelloises et en particulier sur l’implication des Wallons dans ces événements. Les travaux réalisés par Paul Delforge et présentés à Verviers en septembre 2013 confirment que l’historien Robert Demoulin semblait plus proche de la vérité que son collègue américain cinquante ans plus tard.

Pour en savoir plus…

Namur, le 27 novembre 2013

Territoires, territorialisation et interterritorialité en Wallonie

La concurrence des territoires s’exerce et, en Wallonie – comme en France, du reste –, elle se manifeste avec une acuité certaine. Il faut dire que l’émergence de nouvelles formes territoriales, notamment supracommunales, force chacun à… marquer son territoire. Il faut reconnaître que les rédacteurs de la Déclaration de Politique régionale 2008-2014 ont certainement opéré une association malheureuse et préjudiciable en insérant dans ce texte une phrase qui liait la réforme des institutions infrarégionales que constituent les provinces et la mise en place d’aires supracommunales en application du Schéma de Développement de l’Espace régional de 1999…

Pour en savoir plus…

Namur, 12 novembre 2013

Créativité, capital social, gouvernance, éducation, vision partagée, réseaux : six enjeux majeurs du Système territorial d’Innovation

Sans considérer qu’il n’existerait qu’un modèle unique, on pourrait mettre en évidence six enjeux d’un système régional ou territorial d’innovation :

– l’extension et la professionnalisation des réseaux régionaux;

– la construction d’une vision partagée du territoire;

– la créativité pour produire de l’innovation;

– la mobilisation du capital social;

– la gouvernance des territoires;

– la formation tout au long de la vie…

Pour en savoir plus…

Namur, 29 octobre 2013

Éclairer les systèmes territoriaux d’innovation au profit des entreprises

Dans la plupart des territoires en reconversion industrielle, bénéficiant pourtant d’une grande attention des acteurs majeurs autant que d’atouts indéniables, de nombreux chefs d’entreprises et un certain nombre de patrons universitaires manifestent, dans leur approche quotidienne, un certain scepticisme qui tranche avec l’ambition collective de porter leur région vers le renouveau…

Pour en savoir plus…

Namur, le 16 septembre 2013

Histoire succincte de la Wallonie

 Un essai de synthèse de l’histoire de la Wallonie, des premiers peuplements à nos jours, en 150 pages, réalisé à la demande du Gouvernement wallon pour faire suite aux travaux de la Commission Zénobe, dans le cadre du Plan Marshall… Un texte intégrant un certain nombre d’innovations grâce à des sources inédites, peu connues ou redécouvertes.

Pour en savoir plus…

Hour-en-Famenne, 13 septembre 2013

L’humanité est fondée sur la reconnaissance, Retour sur l’identité wallonne

Faire un retour sur la question de l’identité wallonne, c’est en ce qui me concerne rappeler trois idées maîtresses… (Intervention dans l’émission Connexions sur la Première ce 13 septembre, à l’invitation de la RTBF).

Pour en savoir plus…

Namur, le 27 août 2013

Quatre États fédérés pour plus de démocratie

Les communautés linguistiques sont des reliquats d’un passé dont il faut tourner la page pour laisser la place à un dialogue constructif entre quatre États (con)fédérés dans lesquels s’émancipent Flamands, Bruxellois, habitants de la Région de langue allemande et Wallons : qu’ils s’emploient enfin à accomplir l’exigence partagée de plus de démocratie et d’un meilleur développement ! Ici, mais aussi ailleurs ! (Version plus détaillée d’un texte paru dans la revue Politique, n°80, Mai-juin 2013, p. 57-58) :

Pour en savoir plus…

Hour-en-Famenne, le 24 août  2013

Réminiscence d’été (2) : des Nations à la nouvelle gouvernance territoriale wallonne

Le débat qui fait suite aux déclarations du ministre-président du Gouvernement wallon au sujet du nationalisme wallon en cette fin août 2013, m’incite à publier sur ce blog un texte de 2004. Cette année-là, en effet, dans le cadre d’une collaboration avec l’Institut pour un Développement durable, Philippe Defeyt m’avait suggéré de traiter la problématique de « La Nation » en ce qui concerne la Wallonie. Ce texte a été édité, sous la direction de Marc Germain et de Jean-François Potelle, dans l’ouvrage collectif La Wallonie a l’aube du XXIème siècle, Portait d’un pays et de ses habitants, Namur, 2004, p. 487-500. Il me paraît de nature à éclairer le débat qui se tient actuellement. Et qui pourrait se prolonger en 2014…

Pour en savoir plus…

Hour-en-Famenne, 12 août 2013

Réminiscence d’été (1) : la Wallonie par choix, non par défaut

 L’été est propice à la prospective mais aussi à la rétrospective. L’une l’allant pas sans l’autre. Voici un exposé présenté lors de l’Assemblée du Mouvement du Manifeste wallon du 22 novembre 2010 où j’étais invité à prendre la parole à l’Université du Travail à Charleroi. Beaucoup de ce que j’ai dit ce jour-là – tempore non suspecto – me paraît rester d’actualité en 2013 mais aussi en vue de 2014… Malheureusement.

Pour en savoir plus…
Arolla, le 31 juillet 2013

Pour une histoire wallonne et transnationale de la Grande Guerre

Dans le cadre des commémorations qui s’annoncent, les « francophones » reprochent aux autorités flamandes de faire comme si la Belgique n’existait pas. On peut relever que, parallèlement, la Wallonie en tant qu’enjeu n’est pas réellement présente non plus dans les dispositifs présentés, sauf pour rappeler les montants considérables qui vont être engagés par son gouvernement pour ces commémorations

Pour en savoir plus…

Bucharest, June 27, 2013

Foresight and Societal Paradigm Shift, Towards a Third Industrial Revolution?

A short version of this paper has been presented at the 21st World Futures Studies Federation World Conference, Global Research and Social Innovation: Transforming Futures, Bucharest University of Economic Studies, June 26, 2013.

Pour en savoir plus…

Namur, le 21 juin 2013

Vers une Troisième Révolution industrielle ?

Il y a peu, Jeremy Rifkin, président de la Foundation on Economic Trends (Washington DC), bel écrivain, excellent orateur, habitué des grandes messes de la World Futures Society, nous livrait ainsi une Troisième Révolution industrielle, dont il n’a de cesse de faire la promotion…

Pour en savoir plus…

Namur, le 11 juin 2013

L’Institut Destrée, un outil de prospective et de gouvernance régionales

Ce texte constitue la mise au net du discours prononcé au Parlement wallon le 11 juin 2013 à l’occasion du 75ème anniversaire de l’Institut Destrée.

Pour en savoir plus…

Brussels, May 30, 2013

What is foresight?

One understands better why foresight frightens all those who want to see the system of former values, attitudes, behaviours and powers perpetuated. And if, by chance, they feel obliged to become involved, they will constantly attempt to control it…

To learn more…

Paris-Liège, 9 mai 2013

Une Transition… mais vers quoi ?

Un séminaire européen organisé à Paris par la Mission Prospective du Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, avec l’appui de la Fondation Prospective 2100, s’interrogeait ces 25 et 26 avril 2013 sur la « Transition vers une économie écologique« .

Pour en savoir plus…

Namur, 10 avril 2013

Qu’est-ce que la prospective ?

On comprend mieux pourquoi la prospective fait peur à tous ceux qui veulent voir se perpétuer le système des valeurs, attitudes, comportements et pouvoirs anciens. Et si, d’aventure, ils se sentent obligés de s’y investir, ils n’auront de cesse de tenter de la contrôler…

Pour en savoir plus…

Namur, le 2 mars 2013

Jacques Hoyaux : un visionnaire du fédéralisme belge ?

Le souvenir trop fugace laissé par l’importante personnalité wallonne que fut Jacques Hoyaux, décédé ce 11 février 2013 à Boitsfort, a encore montré que la vision des disparus se laisse aisément modeler…

Pour en savoir plus…

Namur, le 13 février 2013

Jalons pour une définition des territoires wallons, 5. La réhabilitation des initiateurs sous-régionaux (1998-2013)

Alors que pendant longtemps, à la suite des tentatives de créer un régionalisme provincial puis de l’analyse de Michel Quévit sur Les Causes du déclin wallon, le sous-régionalisme était fustigé à Namur comme un des maux majeurs de la Wallonie, voire apparaissait comme la cause principale de sa non-reconversion. Des analyses ont contribué à renverser cette croyance.

https://phd2050.wordpress.com/2013/02/13/jalons-5/

Namur, le 8 février 2013

Jalons pour une définition des territoires wallons, 4. Les sous-régions d’Egmont-Stuyvenberg (1977-1978)

Dans le but d’alléger les tâches des communes et de rationaliser le secteur des intercommunales, le Pacte d’Egmont prévoit la création de sous-régions qui doivent être mises en place en 1982 ou 1983. Le Parti social chrétien et le CVP soutiennent les sous-régions comme ultime concession à la suppression des conseils provinciaux, pour que ces pouvoirs intermédiaires constituent, outre les communes, le réceptacle des compétences des provinces ou des intercommunales.

https://phd2050.wordpress.com/2013/02/08/sous-regions/

Namur, le 7 février 2013

Jalons pour une définition des territoires wallons, 3. Les territoires dans la réforme de l’Etat de 1969-1971

Il serait faux de soutenir que les préoccupations territoriales étaient centrales dans la réforme de l’Etat portée par le gouvernement Eyskens-Merlot puis Eyskens-Cools. Néanmoins, le Parlement voit aboutir deux chantiers déjà engagés sous les législatures précédentes : d’une part, les regroupements de communes (à ne pas confondre avec leur fusion…) et, d’autre part, la décentralisation économique. Celle-ci s’inscrit dans une revendication plus globale chère aux régionalistes wallons et dans le cadre de la loi qui portera le nom d’un de leur chef de file : le socialiste amaytois Freddy Terwagne, ministre wallon des relations communautaires.

https://phd2050.wordpress.com/2013/02/07/1969-71/

Namur, le 5 février 2013

Jalons pour une définition des territoires wallons, 2. Les structures de mise en œuvre des lois d’expansion économique

Concrétisation de la politique régionale annoncée l’année précédente par le Premier-ministre Gaston Eyskens, la loi du 18 juillet 1959 instaure des mesures spéciales en vue de combattre les difficultés économiques et sociales de certaines régions. La loi consent une aide aux investissements susceptibles de favoriser l’expansion ou la conversion économique des territoires sous forme de bonifications destinées à réduire les taux d’intérêt, de garanties de l’État aux prêts accordés aux entreprises, d’exonérations, de subventions en capital et de subsides pour des études régionales. Complément de la loi dite générale du 17 juillet 1959, cette initiative s’inscrit bien dans la logique keynésienne d’une politique structurelle d’expansion axée sur le long terme.

https://phd2050.wordpress.com/2013/02/06/jalons_expansion-economique/

Namur, le 3 février 2013

Jalons pour une définition des territoires wallons, 1. La conception d’une première politique régionale

Masquées par la régionalisation, par l’autonomie culturelle ainsi que par la protection des minorités, les questions d’organisation territoriale et de décentralisation administrative infrarégionale sont généralement oubliées lorsqu’on évoque le processus de réforme de l’État qui a marqué la vie politique belge depuis toutes ces décennies. On peut toutefois affirmer que les territoires, ou régions dans le sens anglo-saxon du terme, se sont constitués de manière progressive dans une logique de fonctionnalité, nourrie à la fois par les initiatives locales et gouvernementales, ainsi que par le cadre des politiques régionales en formation, depuis les premières initiatives de la Communauté européenne du Charbon et de l’Acier (CECA) dans les années 1950. Notre objectif est d’en identifier quelques jalons de nature à éclairer les origines de la complexité présente et d’en tirer quelques pistes pour l’avenir.

https://phd2050.wordpress.com/2013/02/03/premiere-politique-regionale/

Namur, 11 décembre 2012

Millennia2015 à l’Unesco : à la recherche d’une nouvelle harmonie pour les femmes du monde entier

Rendre les femmes actrices de développement pour les enjeux mondiaux, construire un plan d’action pour l’autonomisation des femmes : au delà de ses objectifs très ambitieux, la deuxième conférence Millennia2015, organisée à Paris au siège de l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO) du 3 au 6 décembre 2012 m’a à la fois surpris par son ampleur et enthousiasmé par la très forte motivation des participantes et participants. Cet événement constituait le temps fort de la deuxième phase du processus lancé au Palais des Congrès de Liège par l’Institut Destrée en mars 2008.

https://phd2050.wordpress.com/2012/12/19/millennia2015/

Namur, 7 décembre 2012

L’identité wallonne à l’horizon 2022 : on ne se marie pas couché…

Qu’on aime ou non le concept, l’identité politique est une des conditions de fonctionnement démocratique, tout comme, dans un État-nation démocratique, la nation constitue l’espace politique où s’exerce la démocratie. L’identité politique ouverte et non exclusive, tout comme l’idée postnationale de patriotisme constitutionnel, doivent constituer les garants de la liberté et du pluralisme de l’espace politique.

https://phd2050.wordpress.com/2012/12/09/identite-wallonne-2022/

Namur, 29 novembre 2012

Qu’est-ce qu’un bassin de vie en Wallonie ?

Cette question est d’autant plus nécessaire que la notion de bassin de vie est actuellement mobilisée comme ressource dans toutes les politiques territorialisées ou potentiellement territorialisables wallonnes et se retrouve donc au centre de la problématique du développement territorial.

https://phd2050.wordpress.com/2012/11/29/bassin-de-vie-en-wallonie/

Namur, le 24 novembre 2012

Liège 2017 : une voie pour la métamorphose de la Wallonie

On peut de nos jours concevoir l’action publique, tout comme le management d’entreprises de plusieurs manières. La première consiste à s’entourer d’experts avec lesquels on construit discrètement – ou même dans le plus grand secret – une stratégie sur laquelle on organise ensuite des concertations et des consultations pour essayer de disposer, par la négociation patiente, d’un appui minimal, voire d’un assentiment qui vous assure des appuis relatifs ou de complicités tacites pour soutenir vos décisions. La seconde manière consiste à co-construire les stratégies avec l’ensemble des acteurs qui seront parties-prenantes de la mise en œuvre. Cette stratégie s’élabore sur base d’une vision commune et partagée d’un avenir dans lequel acteurs et citoyens trouvent leur place.

https://phd2050.wordpress.com/2012/11/25/liege-2017-une-voie-pour-la-metamorphose-de-la-wallonie/

Namur, le 19 novembre 2012

De l’intelligence stratégique à la prospective d’entreprises

L’Agence de Stimulation économique wallonne (ASE) organisait ce 15 novembre à l’Aula Magna de Louvain-la-Neuve la troisième édition des Assises de l’Intelligence stratégique. Belle initiative de cette institution, dirigée par Vincent Bovy et présidée par René Delcomminette, qui a vocation de naviguer dans le champ de l’innovation et d’y ouvrir la voie aux entreprises wallonnes. Ces dernières années, l’ASE a mis en place divers outils porteurs destinés à encourager une gestion innovante de l’information dans le monde des PME de Wallonie : sensibilisation, formation, et même une chaire ASE en partenariat avec HEC de l’Université de Liège.

https://phd2050.wordpress.com/2012/11/20/intelligence-strategique/

Namur, 10 octobre 2012

Guy Spitaels : plus socialiste et plus wallon

Texte publié dans Politique, revue de débats, n°77, Novembre-Décembre 2012 à l’occasion du décès de l’ancien ministre-président du gouvernement wallon et ancien président du Parlement wallon, Guy Spitaels (1931-2012).

http://politique.eu.org/spip.php?article2559

Bruxelles, 19 septembre 2012

Destrée, « ils nous ont pris la Flandre« , A propos du livre de Rik Van Cauwelaert…

Texte de l’intervention au Parlement flamand le 19 septembre 2012 à l’invitation du Président Jan Peumans, et à l’occasion de la sortie du livre de Rik Van Cauwelaert, Waals socialisme en Belgische illusies, van Jules Destrée tot Elio Di Rupo (Editions Pelckmans).

http://www.larevuetoudi.org/fr/story/destr%C3%A9e-ils-nous-ont-pris-la-flandre

Arolla, 10 juillet 2012

Une pratique de prospective territoriale en transformation

Une version réduite de ce texte a été publiée dans la revue Urbanisme, n° 386, septembre-octobre 2012, Numéro spécial « Prospective et territoires : la quête des futurs » et sur le site de l’Institut Destrée.
Haine-Saint-Pierre, 16 mai 2012

Jean Louvet et Le train du Bon Dieu, contextualisation historique

Honorer Jean Louvet, c’est d’abord, en ce qui me concerne, dire ma dette à son égard.
Une dette multiple et considérable à la fois. Avec Hervé Hasquin, Jean Louvet est celui
qui, en 1980, fait découvrir au jeune historien à peine sorti de l’Université de Liège
que je suis alors qu’il existe une histoire de la Wallonie…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s